Observations géologiques sur les îles volcaniques

La côte de l’île consiste en un cercle, grossièrement dessiné, de grands remparts de basalte, noirs et stratifiés, s’inclinant vers la mer et que les flots ont transformés en falaises souvent presque perpendiculaires, dont la hauteur varie de quelques centaines de pieds à 2.000 pieds. Ce cercle, ou plutôt cette enceinte en forme de fer à cheval est ouverte du côté du sud et entamée par plusieurs autres grandes brèches. Son rebord supérieur ou sommet ne s’élève ordinairement qu’à une faible altitude au-dessus du niveau de la contrée intérieure voisine, et les laves feldspathiques plus récentes, descendant des hauteurs centrales, viennent généralement buter contre son plan interne qu’elles recouvrent ; mais, dans la partie nord-ouest de l’île (pour autant qu’on en puisse juger de loin) les laves semblent avoir débordé cette barrière et l’avoir masquée en partie. En certains endroits où l’anneau basaltique est rompu et où cette enceinte noire est divisée en tronçons, les laves feldspathiques ont coulé entre ces derniers et surplombent aujourd’hui la côte sous forme de falaises élevées. Ces roches basaltiques ont une couleur noire et sont stratifiées en couches minces ; elles sont habituellement très celluleuses, mais parfois compactes ; quelques-unes d’entre elles renferment de nombreux cristaux de feldspath vitreux et des octaèdres de fer titanifère ; d’autres abondent en cristaux d’augite et en grains d’olivine. Les vacuoles sont fréquemment tapissées de petits cristaux (de chabasie ?), ce qui donne même parfois à la roche une structure amygdaloïdale.

Télécharger gratuitement depuis amazon.fr

Nous avons vérifié que ce livre était gratuit le 07 déc. 2019 - 04:56 Détails de l'offre