La main, l'outil, la machine: Cours de philosophie (Oeuvre de Hubert Grenier t. 5)

Ce qu'il y a sans doute de plus émouvant dans la grotte de Lascaux, c'est sur une paroi l'empreinte d'une main d'homme inscrite là depuis des millénaires. Ce lointain ancêtre, ce frère, après avoir gravé sur les murs ces silhouettes d'animaux dont l'exactitude du trait, la sveltesse du dessin, le mouvement des lignes suscitent une admiration qui n'est pas seulement préhistorique, cet artiste qui était d'autant plus grand qu’il ignorait qu'il en était un, après avoir achevé son œuvre et accompli avec tout le soin dont il était capable son rite magique, cet homme eut donc l'idée, et ce n'était pas un hasard, car les traces de cette pratique se retrouvent dans d'autres grottes, il eut l’idée d'apposer sa main, de l'imprimer sur la pâte fraîche, comme pour montrer que c'était bien un homme qui avait fait cela, comme si heureux de son œuvre, il était fier aussi de l'instrument qui l’avait créée, comme si déjà obscurément il signait, et la main, c'est bien en effet, la signature de l'homme, comme si à travers le temps, perpétuant sa présence, la gravant dans la matière – ainsi les amoureux de tous les temps entrelacent leurs initiales sur un arbre, la matière, c'est la gardienne de l'esprit – comme s'il adressait un message à des successeurs d'un autre âge leur faisant un signe, leur indiquant que ce n'était déjà pas une chose insignifiante que cet être signifiant.

Télécharger gratuitement depuis amazon.fr

Nous avons vérifié que ce livre était gratuit le 11 nov. 2019 - 06:00 Détails de l'offre