La liberté générale des esclaves a Saint-Domingue

Introduction
La peur des Esclaves est une constante dans l’histoire de Saint Domingue : peur de l’empoisonnement, peur de la révolte Or, depuis 1789, la colonie est en ébullition. Luttes entre blancs et affranchis. L’autorité et ses représentants sont partout bafoues. Cette désorganisation est mise a profit par les esclaves.
Le 16 aout 1791,les esclaves de l’habitation Chabaud de la paroisse du Limbe attaquent les employés blancs de l’habitation, brulent les champs de canne, incendient les bâtiment. Ce premier incident n’est pas perçu par les autorités qui la répriment comme un signe avant-coureur d’une rébellion d’une plus grande ampleur .La révolte gagne , dans la nuit du 22 au 23 aout les paroisses de plaine du nord, limonade, quartier-Morin, L’acul ,Limbe ,petite-Anse qui sont détruites. Au cours des mois suivants, Dondon, Grande Rivière ,Sainte-Suzanne ,Marmelade, plaisance ,port-Margot sont attaques par les esclaves révoltes .En quelques semaines , le Nord n’est plus que ruines et cendres .un premier bilan arrive a Bordeaux fait état de 50 000 esclaves révoltes , 300 blancs tues, de 218 habitations détruites toute production est arrêtée. L’industrie sucrière du Nord ne s’en remettra jamais.

Télécharger gratuitement depuis amazon.fr

Nous avons vérifié que ce livre était gratuit le 24 oct. 2019 - 04:17 Détails de l'offre