LE CONTE BLANC COMME NEIGE LIVRE 4: ‘’Le temps, ce n’est que deux gros plongeons et le-voilà l’été à nouveau !’’ (IL ETAIT UNE FOIS...)

Partie un…

Εn été, dans un pays du Nord… Socophle se promène main dans la main avec son amie, Céline, au front de mer qui pourtant ressemble à un lac. Ils vont acheter la célèbre crème-glacée d’Aristote qui a son petit cottage en bois à quelques pas d’ici, juste au bord d’une plate-forme en bois où les villageois attachent leurs bateaux…


Ce garçon, Socophle, comme évidemment vous pouvez peut-être comprendre, en réalité, il s’appelle Sophocle. Mais, pourtant, quand il était un tout petit gamin et avait l’habitude de tenir tout le temps à la main un chocolat blanc, toutes les fois qu’on lui demandait son nom, il répondait ‘’Socophle’’. Et c’est ainsi alors que tous ses amis l’appellent comme ça jusqu’à maintenant ! Et puisque, c’est moi aussi, de ma part, que je me considère comme l’un de ses meilleurs amis, je ne vais pas leur contrecarrer les projets et je l’appellerai comme tel, parce que tout simplement c’est comme ça, peu importe quand même la façon dont ma fille me corrige toujours lorsque je lui raconte cette histoire.
Effectivement, c’est que Socophle et Antoine-fou seuls qu’elle pourrait accepter carrément comme des garçons-héros dans la bande de l’histoire. Parce qu’elle aime généralement écouter des histoires qui comportent au moins une princesse. Pour ne pas dire deux alors !
En réalité, Socophle, lui-même, ressemble parfaitement à un typique marchand de glace de cette manière-là qu’il porte son t-shirt blanc et son pantalon blanc comme neige. Sa mère semble complétement désespérée et folle d’inquiétude par le cas de son fils : chez leur ménage, on fait la lessive trois fois tous les jours, mais en outre il y a une grosse armoire littéralement bourrée de nippes blanches comme neige car, comme vous pouvez le constater, tous les vêtements blancs comme neige de Socophle sont constamment sales et presque couverts de boue et enfin sa mère ne pouvait pas être au four et au moulin pour tout laver pendant tout le jour.

Socophle ne pouvait se nourrir que de lait et de la crème glacée. Il aime particulièrement tout ce qui est blanc ne pouvant même supporter tout ce qui pourrait dégrader ou déformer la blancheur pure de la nourriture. Il ne boit jamais de l’eau tout simplement parce qu’elle est incolore. Pour ne pas mentionner alors tout ce qui concerne les orangeades, citronnades ou toute autre jus de fruits : hors de question ! Pour être juste, les amis et les parents s’en demandent…
Tous les jours, du riz cuit à la vapeur et de la purée de pommes de terre, mais encore très diluée quand même. Du riz au lait et de la crème à la vanille. Spaghetti à la crème et du fromage grec, le fameux ‘’feta’’, comme du fromage caprin également, du yaourt et du lait aigre…

Mais, à d’autres égards, c’est vraiment un jeune garçon calme, sans bizarreries qui adore la neige et les Nuits Blanches tous les étés du Nord.
Socophle ne se sent jamais si heureux que quand il se jette au pas de charge sur la neige épaisse et blanche, quand il scie ou plutôt quand il prend sa luge et sort en courant dans la neige fraîchement tombée… Quand il se précipite dans la bataille de boules de neige… Et notamment, Quand il se met à faire des bonhommes de neige les plus beaux que vous avez jamais vu jusqu’à maintenant ! De tels bonhommes de neige tellement extraordinaires comme si vraiment sortis de tous les contes de fées du monde…
Mais, c’est exactement ça que ma fille aime au-dessous de tout : ses fabrications à la main ; Socophle (et parfois appelé tous simplement ‘’Socos’’) fait fabriquer des poupées parfaites du type d’Ariel,....
Ce qui suit, il va vraiment surprendre le lecteur le plus exigeant...

Télécharger gratuitement depuis amazon.fr

Nous avons vérifié que ce livre était gratuit le 18 jan. 2019 - 05:30 Détails de l'offre