Homo copiens: Essai sur le "nouveau jeune" et le savoir

« Le 20ème siècle, disait Deleuze, a créé l’Homme endetté ».
Il nous semble que le 21ème siècle, lui, a créé l’homo copiens.
A peine 20 ans après le lancement d’Internet à une échelle planétaire, la copie (de textes, d’images, de films, de sites même) est devenue, à côté de modes de partage de connaissances, de communication, d’information, voire de commercialisation, sinon une modalité légitime, du moins une pratique courante, presque innocentée.
Avec ce nouvel outil technologique qu’est l’Internet, on peut copier, télécharger, « aspirer » même des contenus de toute nature, de toute sorte et à volonté.

Le savoir n’y a pas échappé, naturellement.

Dans le champ de la recherche universitaire, le constat est alarmant, voire effrayant puisqu’il touche tous les pays : la recherche est remplacée par la copie : thèses, articles, ouvrages mêmes publiés et transformés. Les cas sont légion, il suffit de faire une recherche sur …internet pour prendre la mesure de l’ampleur du phénomène et des procès intentés ici et là pour délit de plagiat. Les plagiaires se reproduisent à une vitesse exponentielle et certaines universités européennes, telle l’Université de Genève, ont fait de la chasse à ce nouveau type de sorciers, une spécialité.

Se posent désormais des problèmes relatifs à la manipulation, production, réception et au statut de ce savoir disponible à tout moment et partout.
L’objet de ce petit livre est de réfléchir sur ces problèmes et d’essayer d’en cerner les tenants et les aboutissants.

Télécharger gratuitement depuis amazon.fr

Nous avons vérifié que ce livre était gratuit le 27 sep. 2019 - 06:15 Détails de l'offre